• Pas de larmes pour Mao // Littérature chinoise

    Brouillon Kalyani

     

    On résume : Il y a eu des témoignages -sur l'époque de la Révolution culturelle. Celui de Niu-Niu est certainement le plus fort et le plus direct, celui qui descend au cœur des événements. Et ces événements sont autant de remous, de rames, d’histoires compliquées, vécus à tous les échelons de la famille. La vie d'une famille chinoise, il y a vingt ans, est tragique si cette famille est, comme celle de Niu-Niu, d'origine bourgeoise ou intellectuelle. A un moment ou à un autre, ces gens ont été traqués. Ce sont tous maintenant des rescapés. L'histoire de Niu-Niu, c'est la Révolution culturelle et ses conséquences. C'est un récit infiniment dramatique et qui va très loin dans l'évocation de ce qu'ont vécu les gens. Il faut une ténacité, une force d'âme exceptionnelles pour arriver à s'en sortir. Niu-Niu l'a fait. (Source Le livre de Poche).

     

    Point culturel

     

    Avant de commencer, je vais vous expliquer ce qu'est la Révolution culturelle en Chine.

    La révolution culturelle chinoise est une période de l'histoire de la Chine populaire qui se déroule entre 1965 et 1969. Elle correspond à la lutte pour le pouvoir entre deux groupes de dirigeants communistes chinois. D'un côté il y a les « économistes » avec pour leaders Liu Shaoqi et Deng Xiaoping qui veulent introduire des stimulants matériels accordés aux travailleurs pour développer l'économie chinoise. De l'autre côté il y a les « maoïstes » avec Mao Zedong et Lin Biao qui veulent que le chinois à venir soit détaché de l'idée de propriété privée et soit prêt à se sacrifier pour la collectivité. Les maoïstes s'appuyant sur l'armée et la mobilisation des jeunes « gardes rouges » triomphent après une période de violence physique contre leurs opposants et après avoir détruit une partie du patrimoine du passé chinois.  Pendant l'été 1966, les gardes rouges, qui ont été mis en vacances, affluent des campagnes vers les villes. Organisant des défilés, équipés des millions d'exemplaire du « petit livre rouge » (un résumé des pensées de Mao Zedong) ils dénoncent les autorités dans tous les domaines. Ils leur imposent des confessions publiques humiliantes et souvent violentes, leur enlèvent leurs fonctions officielles, les envoient en camp de rééducation... (Source Vikidia).

     

    Le roman

     

    Pas de larmes pour Mao se déroule durant une époque trouble de la Chine. Le roman est divisé en deux parties. La première avec l'enfance de Niu Niu et la seconde avec sa vie au lycée et l'après mort de Mao.

    La première partie m'a énormément bouleversée. Plusieurs fois j'ai eu les larmes aux yeux. Ils arrivent beaucoup de choses horribles à Niu Niu et sa famille. On voit comment ses grands parents luttent pour survivre, comment ils souffrent de cette oppression. Le roman nous relate des moments durs et touchants, on ne peut pas rester insensible. 
    Et puis nous suivons toute cette histoire avec le regard d'une petite fille qui ne comprend pas pourquoi on lui fait ça à elle et à sa famille. Pauvre Niu Niu, on aimerait tant l'aider. 
    Et ses grands parents, nous marquent et nous bouleversent.
    On se rend compte qu'il n'y a pas que la famille de Niu Niu qui est persécutée. Et on est plongé réellement et cruellement dans une période qui a marqué à jamais la Chine.
    J'ai beaucoup aimé cette première moitié du livre.

    Puis arrive la seconde partie après la mort de Mao. La famille de Niu Niu tente de se reconstruire.
    Niu Niu est grande et fini par partir à l'université.
    Elle y découvre les affres de l'amour et rencontre des difficultés. Elle a soif de liberté, soif de dire ce qu'elle pense mais non, elle ne peut pas car il faut se conforter aux idées du partie et être dans le moule.
    Niu Niu va avoir du mal à le supporter.
    Et moi j'avais hâte d'arriver au bout du roman. Cette deuxième partie ne m'apportait plus d'émotions. Certaines situations me mettaient mal à l'aise et la manière dont c'était écrit n'arrangeait pas les choses. 

    Je ne regrette pas d'avoir lu Pas de larmes pour Mao. On apprend ce qu'est la révolution culturelle.

     

    Quelques citations

     

    "Chère professeur Yang que je n'oublierai jamais, qui m'a souri en m'appelant par mon nom, m'a offert un amour et un dévouement sans limite et tout simplement, m'a considéré comme un être humain".

    "La plus grande tristesse est de se dire au revoir quand on part et adieu quand on meurt".

    "Dieu que l'on peut blesser ceux qu'on aime".

     

    Pour aller plus loin

     

    Voici une interview de Niu Niu dans le magazine Apostrophes.

     

     Drama japonais // Lucky seven

     

     

     

    « BECAUSE THIS IS MY FIRST LIFE // Kdrama 2017Les dramas de notre jeunesse qui nous ont marqué »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jodie
    Mercredi 31 Janvier à 01:13

    Merci pour ce compte rendu et ce petit point culturel sur la révolution culturelle chinoise. Je note ce titre qui m'intéresse beaucoup, tu m'as donné envie.

      • Mercredi 31 Janvier à 21:20

        :)

        J'ai toujours entendu parler de la révolution culturelle sans vraiment savoir ce que c'était à par le mot communisme et le nom de Mao. Grâce à ce livre, j'ai appris beaucoup de chose.

        J'espère que tu aimeras, c'est un petit livre. Tu me diras ce que tu en penses après l'avoir lu ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :