• Radio Romance [KakaDrama]

    Radio Romance

    Radio Romance

    // Plus jamais, Je n'ai pas accroché, J'ai aimé, j'ai beaucoup aimé, Coup de coeur, Une merveille //

     

                           Casting principal                          
                                        

                    Autres Infos                   

    Yoon Doo Joon; Kim So Hyun; Yoon Park; Yura; Ha Joon; Kwak Dong Yeon; Nam Da Reum

     

    Corée du Sud, Romance(lol), KBS2, 2018, 16 épisodes / 1h.

     

     

    Avis en Bref

    Une histoire d'amour sympa au début, de belles images, une ambiance douce et joyeuse, mais derrière tous ça ce cachaient de sombres secrets. La romance est vite devenue gênante pour moi, et je me suis d'avantage focalisée sur l'intrigue autours de Ji So Ho, intrigue qui ne valait même pas le coup d'oeil au final. Je ne pourrais pas dire que tout est à jeter, il y a eu des choses bien, mais très fortement entaché par cette CACABOUDINMANCE,  par ce fond de domination mal placé, de mise en avant de ce qu'il a de pire dans une relation : le contrôle de l'homme sur la femme.

     

     

    J'ai passé un agréable moment devant les 6 premiers épisodes, disons que je n'avais pas encore vue ce QUELQUE chose qui allait me gâcher tout le reste. Alors si vous ne l'avez pas commencer et seulement vue quelques petits gifs par ci par là ou encore si vous avez commencer Radio Romance et n'êtes qu'au début, vous avez des petits papillons de temps en temps, vous trouvez les deux leads plutôt cool, Song Geu Rim attachante, Ji So Ho hyper trognon avec une histoire de famille étrange, Kang PD et sa manière de diriger plutôt intéressante, et vous vous dites qu'il y a quelque chose à faire de la radio, mais que reste-il à la fin ?

    Quand j'ai commencé radio romance je voulais de la Radio, une jolie romance, et les quatre premiers épisodes m'ont promis de lourd secrets.

     

    De la Radio ? On repassera !

     

    Bien qu'ils passent leur temps à parler du fait que SOng Geu Rim doit écrire un script, le script arrive quasiment comme par magie sur la table à la fin. On en voit pas du tout la naissance dans l'esprit de Song Geu Rim et OH MY GAD que ça m'a gonflé, j'ai trouvé la Radio totalement sous exploité, alors qu'ils avaient une magnifique façon d'en parler... Une façon qui m'a donné envie de moi aussi, me remettre à écouter la radio. Et je me souviens qu'en regardant Prison PLaybook, on entendait la radio de la prison tout les jours, j'avais trouvé ce petit détail très significatif aussi bien pour les prisonniers que pour nous, un relais vers l'exterieur, un maintient vers la vie réelle. Je voulais donc ABSOLEMENT voir dans Radio Romance à quel point ce média sur le déclin était important, tout ce qu'il peut apporter, et le mettre en lumière avec une femme aveugle était une super idée.

    Au final il ne faisait qu'en parler, en parler sans prouver. Ils disent que la radio c'est génial parce que ça va servir au script, mais au final, je n'ai a aucun moment senti l'amour de la radio chez les scénaristes. C'était une nouvelle fois seulement artificiel.  C'est même encore plus énervant que prévus parce qu'au lieu de simplement en faire une trame de fond, ils parlent de la radio comme si c'était l'axe principal pendant tout le drama mais à aucun moment il ne l'est vraiment. Comme si on voulait nous cacher qu'ils avaient été incapable de traiter le sujet correctement avec des dialogues archi dramatique qui sont censé nous toucher au plus profond de notre ame. Rien n'est vraiment étudié et on le sens, rien n'est vraiment pris au sérieux, et au final on a le droit à une intrigue plate, vide de sens et très peu convaincante.

    Et j'ai presque crue qu'elle serait utile à Ji So Ho cette radio. Il est prêt à tout pour continuer à faire son émission ( Et ce qui constitue donc l'intrigue principale du drama : comment organiser l'emploi du temps de Ji So Ho pour qu'il puisse faire de la radio ), et sort enfin de sa coquille pour dire ce qu'il pense et ce qu'il aime. Comment est ce que la radio qui n'implique que la voix et qui est imprévisible peut elle aider Ji So Ho dont la vie est dirigée de A à z, scripté et mise en scène, à se libérer de tout ça et à découvrir son vrai lui. Au final et à mon grand désespoir, on nous glisse tout tranquillement dans une discussion que s'il fait de la radio ce n'est que pour être avec Song Geu Rim. Tout espoirs d'intrigue saine s'effondrent, les auteur(e)s n'ont donc rien compris ? Ajouter ça à tout le reste... Appelez ça comme vous voulez, pour moi ce sera "OBSESSION".

     

    De la romance ? Du harcèlement vous voulez dire !

     

    Radio RomanceRadio RomanceRadio Romance

    Parce qu'il " N'aimait pas le gars avec qui tu étais "

     

    Au départ la romance est toute choupinette, Song Geu Rim est trop chouette et Ji So Ho est un handicapé des sentiments qui découvre cette sensation en étant auprès d'elle. Mais sérieux les gars, c'est ça une relation de couple pour vous ? Il lui crie dessus à longueur de temps, lui donne des ordres, l'appel H24 et pète un plomb si elle ne répond pas ! Alors j'ai pensé qu'il y avait anguille sous roche. Et en effet anguille il y a. On apprend d'autres éléments qui affirment d'avantage mon mal aise avec cette romance ! IL EST FOU ! Simplement fou ! C'est un psychopathe et il a besoin de consulter d'urgence, pas avec un médecin à domicile aussi barge que lui, non dans un centre psychiatrique, il a besoin d'être pris en charge ce garçon, sinon il va finir par lui faire du mal. C'est ce que je me suis dit tout le long. Et bien que je pensais que c'était IMPOSSIBLE que ça finisse de manière simple, parce que entendons nous bien, que le presonnage principal souffre de démence ce n'est pas du tout grave, c'est même super, mais faire comme si ce n'était pas le cas, NON !  Apparemment traiter la femme comme un objet est normal, c'est une relation de couple acceptée, tellement acceptée qu'on en fait un Drama. Mais le pire je crois, c'est Song Geu Rim qui se laisse faire, non pas de manière naïve, comme si elle ne comprenais pas ce qu'il se passe, NON, elle comprend tout, lève les yeux au ciel, souffle, et l'envoi ballader de temps en temps. Et pourtant, elle finit toujours par aller dans son sens, par accepter ce qu'il dit et fait, elle ne s'énerve pas une seule fois contre lui, et ça je ne peux pas le cautionner. Encore une fois, une histoire entre un obsessionnel et une personne "normale" ne m'aurait pas du tout dérangée, au contraire, mais faire croire au monde que cette relation doit nous faire rêver, c'est de l'irresponsabilité totale.

    Parce qu'on est bien d'accord que c'est le but, faire rêver. Le personnage principal masculin est riche et célèbre, et son interprète est une Idole, alors forcément on est censé être dans une histoire dont tout le monde rêve en cachette. C'est donc ça, que les spectateurs sont censé désirer au plus profond d'eux ? Un vampire, un bad boys, même un mafieux nous ferait rêver mais l'ingrédient secret est toujours : LA REDEMPTION ! Nous finirons Radio Cacaboudinmance avec une Song Geu Rim qui s'est laissé faire jusqu'au bout, qui commence le drama avec une personnalité bien a elle, soumise à sa scénariste en chef et qui finit tout simplement par être la fille banale pour plaire à Ji So Ho, soumise à celui-ci cette fois. Au fur et à mesure des épisodes elle abandonne tout ce qui fait qu'elle est elle, de ses cheveux bouclé à son look original (que j'adore soit dit en passant) elle fini par entrer dans le moule. Même sa maman est délaissée, pour laisser plus de place à Ji So Ho, elle l'a voit moins, partage moins, et nous finissons donc le drama avec une tout autre Song Geu Rim. Au contraire, alors qu'il est celui qui aurait du le plus changer, Ji So Ho est toujours dévasté, abimé, irrascible, égoïste, impatient, à la seule différence qu'il a maintenant ouvert cette petite porte qui lui permet de mettre sa colère sur les autres ( surtout sur Song Geu Rim ).

    Finalement cette romance n'avait plus rien de mignon, elle me rendait mal à l'aise, vraiment très mal à l'aise.

     

    Elle était tellement chouette, cette Geu Rim là.

     

    Un lourd secret ? Oui mais apparemment c'est pas grave.

    Pour ma part, ce fameux secret n'a pas été traité correctement. Certes il n'était pas impardonnable, mais il n'en reste pas moins très significatif de la personnalité de Ji So Ho et je voulais le voir prendre ses responsabilités face à ses actes. Mais je vois les épisodes avancer, j'arrive à la fin du 14ème et toujours rien.

    Euh esscussez moi monsieur le roi de dramaland, on a pas un tout petit quelque chose à régler avec ce garçon ?

    C'EST UN AMI HORRIBLE ! ABOMIFFREU ! Et, oui d'accord il était jeune, MAIS NON !!!!!!! Il a passé tout le drama à faire son fière, son homme fort, et en même temps on nous a montrer ses faiblesses, son histoire triste et larmoyante. Et je l'ai cru ! J'ai totalement compris et encouragé Ji So Ho ! NON NON NON !  Il ne méritait pas toute notre attention, il ne méritait pas mon soutient et il ne méritait pas l'amour et l'amitié de ceux qui l'entourent ! Mais apparemment si, Radio Romance est clairement pro Ji So Ho et rien de tout ce qu'il a fait ne sera puni, on ne voit aucune remise en question de sa part, C'est le drama qui fait tout pour lui. Un miracle qui est censé le rendre moins salaud survient et HOP tout est rentré dans l'ordre, personne ne lui en veut, personne ne lui dit rien. ( SOng Geu Rim ne vaut pas un copèc de plus que lui dans cette histoire ). Ils ont saccagé la mémoire de Woo Ji Woo, lui on tous manqué de respect. Et là attention SPOIL mais parce que pour une fois cet article va essayer de vous convaincre de ne pas regarder, alors il faut bien que je vous explique POURQUOI vous ne devez pas commencer ce drama.

    Woo Ji Woo est un enfant en phase terminal, il rencontrera Ji So Ho à l'hopital et deviendront de grands amis. Woo ji Woo est un modèle pour Ji So Ho qui se montre fort et qui veut vivre le temps qu'il lui reste. A l'inverse Ji So Ho qui souffre de dépression ne voit pas l'intérêt dans cette vie. Mais Woo Ji Woo est amoureux de Song Geu Rim, et demande à Ji So Ho de lui apporter des lettres. Déjà premier problème : tu tombe amoureux de la fille que ton copain qui va mourir aime ? Tu as 14 ans et tu ne peux pas te retenir ? #Potedemerde. Ensuite, deuxième problème et celui-là m'a rendu folle de rage. Le psychologue qui s'occupe de Ji So Ho fera tout pour avoir une réaction de sa part, qu'il pleure, s'énerve, n'importe quoi tant qu'il éprouve une émotion. Et là encore c'était n'importe quoi puisque de toute façon monsieur, ton patient éprouve des sentiments auprès de Song Geu Rim et ça tu le vois bien, et en plus de ça horrible psychologue tu utilise la mémoire de Woo Ji Woo! Donc ce garçon formidable, qui n'a fait de mal à personne, décédé à 14 ans et qui a tout fait pour aider Ji So Ho dans sa dépression, on ne le laisse même pas reposer en paix ? On utilise sa mort ? Et on ne s'excuse même pas auprès de lui à la fin ?

    C'est dommage parce que traité d'une autre manière, en faisant de Ji So Ho un tout autre personnage et en utilisant le psychologue tout à fait différemment on aurait pu avoir quelque chose de bien, mais là c'est juste pas possible, c'est un manque de respect total envers le monde entier, en finissant ce drama j'ai le sentiment qu'on nous dit que les bonnes personnes ne gagnent pas face à la célébrité et à l'argent, et ça me rend malade (Oui je suis giga vénér).

     

    Alors oui, il y avait de joli moment entre SOng Geu Rim et Ji So Ho, et les acteurs étaient plutôt bon. Le personnage du producteur Kang était complexe, très bien écrit, un personnage autoritaire mais qui sait se remettre en question et trouver les mots pour faire avancer ceux qui l'entoure. Il est humain, avec tout ce que l'humanité peu avoir de compliqué. Mon meilleur souvenir de ce drama reste WOO JI WOO ( oui je t'ai vue mon loulou, et je ne t'oublierais pas Bro'. I LOVE YOU ).

     

     

    Vous l'aurez compris je ne vous le conseil pas. Ce drama est ce que Dramaland peut faire de pire en terme de morale :

    - La femme est un objet et l'amour s'est faire tout ce que l'autre nous dit sans broncher.

    - Vous pouvez tromper et trahir votre meilleur ami malade à votre guise et être quand même le héro de l'histoire.

    - Vous avez le droit de persécuter votre collègue, ça fera rire les spectateurs.

    - En gros, vos souffrances passées vous donne le droit d'agir comme des bons à rien.

     

     

     

    « Grand Prince & Eulachacha Waikiki // Premières impressionsRookie agent rouge // Drama chinois »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Kwekwe
    Jeudi 29 Mars à 15:51
    Excellent article qui m’a fait bien rire et m’a conforté dans mon choix d’abandonner ce drama. Déjà j’ai pas été emballée par les premiers épisodes mais j’ai voulu continuer pour le jeu de des acteurs et la palette des couleurs utilisée pour ce drama car je la trouvais très agréable. Ensuite j’ai finis par me lasser vers l’ep 8 car tout me semblait superficielle et ennuyant. Tu as bien résumé ce qu’en je pensais du côté inexploité de la radio j’attendais quelquechose de plus profond et un réel changement de la personnalité de Ji Ho à travers la Radio. Donc Ji Ho est vraiment fou MDR je pensais qu’il était seulement dépressif...
      • Jeudi 29 Mars à 20:01

        Tu l'as donc décelé plus tôt que moi ! J'ai vraiment crue jusqu'au dernier épisoDe qu'on allait se rendre compte des problèmes de Ji So Ho et que quelqu'un allait gentillement lui conSeiller une therapie un peu plus poussée que celle qui consiste à heberger et offrir une vie de luxe à son psy.. mais non rien n'a rattrappé la situation. 

        Mais je suis remise à en question à cause De ce drama, genre " aaaaaah c'est parce que je me laisse pas assez faire que j'suis céLib ? " MDRRR nimporte quoi ce drama ! 

    2
    Jeudi 29 Mars à 21:34

    J'aime tellement ce genre d'article et pareil tu m'a vraiment bien fait rires :p 

      • Dimanche 1er Avril à 17:25

        AHAH? J'espère quand même ne pas avoir à en écrire de trop des articles comme ça !

    3
    Vendredi 30 Mars à 22:48

    Ah ben je le sentais pas dans le premier épisode, je collais des explications toutes jolies à des situations et deux secondes plus tard c'était brisé :p ça sentait vraiment pas bon et ça cochait les cases de tous ces dramas où le garçon riche qui a une famille et une enfance difficile se permet tous les comportements et pourri l'héroïne, vraiment pas à faire. Et d'ailleurs je trouve que pas mal de dramas ont réussi à évoluer par rapport à ce sujet du coup dès qu'y'en a un qui retombe là-dedans on le voit d'autant plus !

    En tout cas merci d'avoir supporté tout ça pour nous, j'éviterai donc ce drama :p

      • Dimanche 1er Avril à 17:29

        Alors oui clairement y'a de ça ! le fait qu'on a l'impression que Dramaland, son experience et son évolution sont tombé dans l'oublis le temps de ces 16 épisodes. C'est comme craché à la gueule de tous les "combats" menés, et ça m'a bien vener. 

        Mais on va encore plus loin avec ce drama la car dans les anciens drama même si les comportements sont limite ils ont souvent quelque chose pour rattraper le tout, soit ils se remettent en question, soient ils se mettent en danger pour leur amoureuse, là elle n'a le droit à rien la pauvre GEU RIM ! A si, aux cadeaux... ça veut encore une fois tout dire...

    4
    Samedi 31 Mars à 15:50

    J'ai vu que t'avais posté ta critique sur ce drama mais comme je l'avais déjà entamé (hélas ><), je n'ai pas osé la lire. Bref, maintenant que j'ai enfin terminé, je peux dire que je rejoins en grande partie ton avis: ce qui m'a le plus dérangée dans Radio Romance, c'est que ça aurait pu être bien mais les scénaristes sont passés à côté des éléments intéressants ou alors les ont mis pif paf pouf à la fin en last minute (ce que je déteste) et je suis du même avis SI, ils avaient développé l'aspect psychologique (les remords, la douceur, l'hésitation...) de JSH par la radio mais même pas... Enfin, un drama avec plein de "SI ils avaient plutôt fait comme ci et ça". :(

      • Samedi 31 Mars à 19:35

        Je trouve la formule très bien trouvée, un drama tout plein de SI. " Et SI les scénaristes n'avaient pas été ceux là ? " Résumerais bien le tout. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :