• Witch's court // Drama coréen

    Witch's court 

     

     

    Casting Principal  Autres informations
    Jung Ryeo Won : Ma Yi Deum
    Genres : Crime, justice, enquête
    Yoon Hyun Min : Yeo Jin Wook
    Année : 2017
      Nombre d'épisodes : 16

     

     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
     
     

    Synopsis : 

     

    Ma Yi Deum est une jeune fille élevée par sa mère. Un jour celle-ci disparaît sans laisser de trace et laisse Ma Yi Deum désœuvrée.
    Des années plus tard, Ma Yi Deum est devenue procureur. Elle travaille dans la même équipe depuis des années. Un jour, son supérieur est accusé de harcèlement sexuel et elle a été témoin de ça. Elle finit par témoigner contre lui.
    Plus tard, elle est mutée dans le service des agressions sexuelles.
    Arrive en même temps qu'elle, Yeo Jin Wook un jeune procureur.

     

     ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

     

    Avis : Aujourd'hui, nouvelles surprise, j'ai écrit cet article en duo et cette fois avec JustB du blog Juste un drama. C'est notre première collaboration et je suis très contente d'avoir fait ça avec elle. Alors c'est parti ! 

    Kalyani : Le drama a été en demi-teinte pour moi. Les premiers épisodes m'ont conquise et la suite aussi mais voilà, le drama a fini par prendre un tournant qui m'a déçu.

    JustB : Totalement d'accord, un drama très intéressant dans sa première moitié mais qui fini par lasser en prenant une tournure complètement autre de ce qu'elle était de base : soit un enchaînement d'enquêtes passionnantes.

    Kalyani : Witch's court est divisé en deux parties, la première est juste super et j'ai adoré. Adoré suivre les procureurs dans leurs différentes enquêtes et plaider ensuite au tribunal. J'ai beaucoup aimé chaque enquête plutôt bien écrites et différentes chacune les unes des autres. Elles ne nous laissent pas indifférentes. On enrage devant notre écran, notre cœur ne reste pas insensible devant tant de cruautés. Les différents cas montrent bien la noirceur de ce monde.
    Et en trame de fond, nous avions l'histoire de notre héroïne avec sa mère disparu et tout ce qui tourne autour du big méchant.

    Hélas, dans la deuxième partie exit les différentes enquêtes et les procès. On se concentre seulement sur le big méchant et comment l'envoyer en prison. Et là, ça devient ennuyant avec les histoires de politique, de corruption et de faveurs sexuels. Les épisodes deviennent plus ennuyeux les uns que les autres. C'est limite, si je ne baillais pas devant mon écran. Tout ce qui faisait le charme de Witch's court a fini par disparaître. Et c'était bien long pour arriver à attraper le méchant. Surtout que ce méchant était plat et n'a suscité en moi aucune émotion. D'habitude, on haït les méchants, on ne les supporte pas mais là, il me faisait ni chaud, ni froid, il n'avait aucun charisme et ses actions certes mauvaises ne m'ont pas fait m'énerver.
    Le drama est devenu classique avec ces histoires de corruption et il a perdu tout son charme.

     

    Brouillon Kalyani

     

    JustB : Oui une première partie très addictive avec la présentation de ce personnage très charismatique Ma Yi Deum qui essaye de défendre tout un tas d'enquêtes en tant que procureur. Comme tu le dis Kalyani, j'ai aussi ressenti cette finesse dans écriture du scénario pour chaque cas et la manière dont certains flash back ou scènes supposées s'être passées sont agencés ajoutent cette idée de vivre l'action en tant réel. L'épisode des caméras cachés par exemple, qui m'a complètement retourné et enragé au passage, dynamise le drama en évitant les scènes exclusivement tournées sur des séances de tribunal. Du coup, on penche légèrement vers le côté thriller avec ces parties, ce qui n'est pas plus mal. Mais effectivement, à trop vouloir partir dans le thriller, le drama s'est perdu en cours de route...Le thriller/tribunal s'est transformé petit à petit en une histoire politique de corruption totalement nullissime. Comme Kalyani, le big méchant ne m'a fait ni chaud, ni froid. Même sa pseudo histoire d'amitié avec son bras droit était naze...Je n'ai pas du tout compris le pataquès autour de cette affaire d'ailleurs. Bref, on avait juste envie de le voir disparaître de notre écran pour reprendre les enquêtes passionnantes du début, en vain. Nos héros mettent un siècle avant de l'attraper, du coup en attendant on a rien à se mettre sous la dent, c'est terrible. Même pas l'ombre d'une romance en vue qui pourtant partait bien...On a l'impression que tous les personnages s'arrêtent pour permettre au méchant d'exister et d'être puni ! Mais non les gars WHY???

    Kalyani : J'aurai aimé que Witch's court reste du début à la fin pareil. Des enquêtes différentes, des procès et en fil rouge le big méchant. Et juste dans les derniers épisodes se concentrer sur lui et comment le faire tomber. 

    JustB : Na do...J'aurai tellement aimé aussi...Après, le drama se regarde quand même bien. Pour ma part, j'ai pu tout de même le suivre sans trop zapper. Alors qu'un drama comme Cross par exemple, j'ai fait un zapping sur presque toutes les séquences...Et je sais que sur ce point là, on se rejoint, hein Kalyani >_<

    Kalyani : Ah là là Cross, cet espèce de drama ennuyant et inintéressant, bien sûr que je te rejoins là de-dessus JustB ;)
    Revenons à Witch's court, et si on parlait de sa romance, si prometteuse au début, elle finit par être étouffée dans l’œuf. On a vu les préludes d'une super romance avec le contraste de nos deux personnages. Elle prête à tout pour y arriver et lui prêt à tout pour protéger les autres. On a eu des scènes super marrantes entre ces deux-là. Oui, mais dans la deuxième partie,  adieu la romance, adieu les interactions qui pourraient laisser présager celle-ci. C'était comme si elle n'avait jamais existé. Et nous la sortir juste à la fin du drama, c'est  un peu moyen...

    Mais pourquoi, pourquoi avoir pris ce tournant ! 

     

    Brouillon Kalyani

     

    JustB : Ahah est ce que je dois vraiment parler de romance tout court dans ce drama ? Je suis très déçue...Déçue oui, parce qu'effectivement dès les 4 premiers épisodes le couple nous met l'eau à la bouche. L'alchimie est palpable et leur complémentarité niveau caractère promettait une romance passionnante ! Mais voilà, le réalisateur est parti dans une autre direction, ce qui est très dommage puisque je pense qu'on a loupé quelque chose de très fort... Sans aucun doute, elle aurait donné du peps au scénario. Comme le dit Kalyani, on est aberré par ce manque de contact pendant toute la seconde partie du drama et on est encore plus sidéré de voir ce pauvre final romantique dans les dernières secondes...Moi je dis, c'est du foutage de gueule...

     

    Personnages :

     

     

    Brouillon Kalyani

     

    Kalyani : Ma Yi Deum est une adolescente qui voit sa mère disparaître du jour au lendemain. Devenue adulte elle est procureur, une procureur prête à tout pour gagner ses procès même à faire du tord aux victimes. Elle n'a peur de rien. J'ai beaucoup aimé son caractère atypique, son impertinence. On ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle. Elle nous surprend toujours. Je l'ai trouvé plutôt cool. Son histoire et ses souvenirs avec sa mère étaient plutôt touchants et nous offrent de belles scènes.
    JustB : C'est drôle, au début je détestais Ma Yi Deum qui se présentait clairement comme une anti-héroïne. Une femme sans pitié, qui n'a absolument aucun scrupule à utiliser les gens pour arriver à ses fins. Si effectivement ce début est marqué par son « je m'en foutisme », ce n'est pas du tout le cas par la suite. Il y a une réelle évolution du personnage, limite c'est un peu trop. On passe vraiment de la fille sans cœur à celle qui aide les plus démunit. Bon j'exagère un peu, mais c'est mon ressenti. Dans l'ensemble, son personnage sort quand même des sentiers battus, elle donne du punch aux enquêtes, mais aussi apporte un lot de subtilités sur le métier de procureur. Je ne sais pas pour vous, mais j'ai souvent l'image du procureur soit trop borné en suivant les lois à la lettre, soit trop compatissant pour tous ses clients. Bref, Ma Yi Deum sort un peu de ce contexte, ça fait du bien.

     

    Kalyani : Yeo Jin Wook est un procureur qui va travailler avec Ma Yi Deum, avant il était psychologue mais a fini par changer de voie. J'ai trouvé que son personnage n'était pas suffisamment mis en avant, alors qu'il y avait matière à faire surtout avec l'histoire de sa mère. Et puis, le côté raisonnable qu'il avait contrairement à Ma Yi Deum était sympa. 
    Même si grâce au hasard de Dramaland, il a un lien avec le fil rouge du drama, il n'en reste pas moins sous exploité.
    JustB : Je suis tout à fait d'accord avec toi, Yeo Jin Wook fait un peu office de support auquel Ma Yi Deum vient s'appuyer lorsqu'elle ne sait plus où aller. On a l'impression que l'existence du personnage est seulement dû à l'héroïne. Ce n'est donc pas vraiment un héros. C'est dommage parce que oui il y avait pas mal de choses à faire avec ce personnage. Développer un peu plus sur l'aspect psycho, sur sa relation avec sa mère, etc.

     

    Kalyani : Min Ji Sook est la nouvelle chef de Ma Yi Deum. Et comme, on est à Dramaland, le hasard va faire qu'elle connaissait la mère de Ma Yi Deum mais aussi le big méchant. Je trouve qu'elle est aussi sous exploitée. On aurait pu développer un peu plus son sentiment de culpabilité avec la disparition de la mère mais aussi pourquoi elle est en est venue à vouloir à attraper le méchant.
    JustB : Ahah mais carrément Kalyani, trop de hasard tue le hasard, j'avais l'impression d'un scénario un peu trop facile à cause de ce personnage. Il m'a tellement marqué que hormis son sentiment de justice, je ne me souviens plus vraiment pourquoi elle voulait à tout prix faire tomber le méchant.

     

    Brouillon Kalyani

     

    Kalyani : Cho Gap Soo est le méchant de l'histoire. C'est un homme qui a soif de pouvoir et de réussite. La base d'un méchant classique. Il était plat, fade et ennuyeux. Il manquait de relief. Ce n'est pas dû à la prestation de Jeon Kwang Leol puisque dans The royal gambler en méchant, il a été génial, c'est un problème d'écriture ici.
    JustB : Un méchant qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe puisqu'effectivement dans les premiers épisodes il est dans l'ombre. Malheureusement, plus ça va, plus on se tape sa face à chaque épisode, avec des conversations sans intérêt avec son bras droit. On tombe bien vite dans le système ennuyant  bien trop utilisé à Dramaland, celui de la corruption. Bref, un méchant sans fond, qu'on n'a même pas envie de détester tellement il nous indiffère.

     

    Kalyani :  Baek Sang Ho est le bras droit de Cho Gap Soo . Il est prêt à tout pour lui. Baek Sang Ho est un personnage vu et revu sans aucune originalité. Il est peut-être loyal mais on peut s'en débarrasser, si on a plus besoin de lui. Il m'a quand même touché avec l’histoire de son frère.
    JustB : Je n'aurais rien à dire de plus, un personnage secondaire bien secondaire...Même l'histoire avec son frère ne m'a fait ni chaud, ni froid.

     

    Kalyani : Koh Jae Sook est la mère de Yeo Jin Wook et elle est psychiatre. Son personnage aurait pu, être plus développé car elle est quand même une pièce importante dans l'histoire. Je ne peux pas en dire plus sinon ça serait du spoil.
    JustB : Je trouve également que ce personnage avait du potentiel. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle avait avec son fils. Dommage que le drama nous fasse la détester par la suite à cause de sa lâcheté et son désir d'évolution de carrière.

     

    Brouillon Kalyani

     

    Kalyani : Heo Yoon Kyung est une avocate qui travaille pour Cho Ga Soo. Elle est certes du mauvais côté mais je l'ai beaucoup apprécié dans la première partie de l'histoire avec son dynamisme et surtout ses confrontations au tribunal avec Ma Yi Deum. J'ai adoré leurs jouxtes au tribunal, toutes les deux sont très rusées. Malheureusement, dans la deuxième partie, elle disparait pratiquement du drama.
    JustB : Ah oui tu fais bien de le souligner, j'avais complètement oublié ce personnage, pour preuve qu'elle disparaît pratiquement dans la seconde moitié. C'est vrai qu'il est intéressant au début en se révélant être un véritable adversaire pour Ma Yi Deum. Heo Yoon Kyung créée une bonne dynamique dans l'histoire et mine de rien participe à l'image de l'émancipation de la femme en Corée.

     

    Kalyani : Kwak Young Sil est la mère de Ma Yi Deum. On la voit beaucoup à travers les flashback. L'intrigue autour de son personnage était souvent prévisible donc sans surprise.
    JustB : Ahah, tellement...Pourquoi le drama a pris une telle tournure ?!...Oui comme tu dis sans surprise, je voyais aussi où le réalisateur voulait nous mener avec ce personnage. Et franchement, on aurait pu clairement s'en passer.

     

    Kalyani :  Baek Min Ho est le frère de Baek Sang Ho. Il arrive assez tard dans le drama et il aura une intrigue autour de lui. Une intrigue très intéressante.
    JustB : Tout à fait, même si je dois avouer que je n'ai ressenti aucune émotion avec ce duo de frangin. J'avais juste l'impression qu'il servait à combler le drama et sortir un peu de l'histoire avec le méchant. Je me demande d'ailleurs si tu n'as pas apprécié en partie cette histoire juste parcequ'on sortait du cadre du big méchant l'espace d'un instant haha.

     

    Conclusion :

    Kalyani : La première partie de witch's court était originale et nous enchante. La deuxième ennuyeuse et classique. Le drama a fini par me décevoir. Il avait pourtant si bien commencé :'(

    Ma note 6,5/10

    JustB : Oui une première partie très réussite surfant sur la vague d'un duo attachant résolvant plusieurs enquêtes toutes passionnantes les unes que les autres. Un drama au format atypique switchant entre tribunal et thriller. Mais voilà qu'arrive la deuxième partie totalement prévisible et longuette, centrée sur les exploits d'un méchant ennuyeux... on oublie la romance, et même les personnages principaux s'écrasent...Bref, je suis du coup très mitigée sur le drama, même si dans l'ensemble j'ai pu le regarder sans trop forcer sur le zapping.
    Ma note : 7/10

     

     

    Brouillon Kalyani

     

     

    « Bad Guys : Vile CityRubrique : Découverte musical »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Avril à 18:19

    Je vous rejoins complètement sur le scénario et de souvenir, il me semble que l'avancement du fil rouge tenait aussi en grande partie à la chance (ex: avec une carte ou un bout de papier qui était trouvé sur le sol complètement par hasard). Pour les personnages, franchement, j'ai pas aimé Ma Yi Deum, au départ, je me suis chouette, elle change des autres héroïnes assurances, pep's etc puis elle m'a exaspérée par son égocentrisme. Yeo Jin Wook, totalement d'accord, tellement sous exploité, transparent alors que c'est un très bon acteur (Tunnel, Heartless City). Bref, je pense que la seule chose qui a sauvé le drama, ce sont les enquêtes du début qui étaient intéressantes et diversifiées sur un sujet sensible. :O

      • Dimanche 15 Avril à 19:01

        Je me souviens plus trop si c'était du hasard pour le fil rouge.

        C'est vrai que Ma Yi Deum fini par trop penser à elle au détriment des autres et on a l'impression qu'elle n'apprend pas de ses erreurs.

        Yeo Jin Wook j'adore cet acteur à quand un rôle à la hauteur de son talent et un rôle de premier plan, non secondaire.

        Je voulais plus d'enquêtes plus diversifiées elles originales.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :